Levure de Bière

La levure de bière, qu’est-ce que c’est ?

levure de biere 1

La levure de bière est réalisé à partir d’un champignon unicellulaire appelée Saccharomyces Cerevisiae et est utilisée pour fabriquer de la bière. Elle a été développée et utilisée comme un complément alimentaire depuis des années. Ceci s’explique par le fait que la levure de bière est une source exceptionnellement riche en minéraux – en particulier le sélénium, en protéines, vitamines du groupe B, et le chrome, un oligo-élément essentiel qui aide le corps à maintenir des niveaux de sucre normal dans le sang.
La levure de bière possède un goût amer et ne doit pas être confondue avec la levure de boulanger, la levure alimentaire, ou levure torula. Tous ces types de levures sont faibles en chrome.

levure de biereLevure de Bière : Généralité

Les vitamines du complexe B dans la levure de bière comprennent B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5 (acide pantothénique), B6 (pyridoxine), B9 (acide folique) et H ou B7 (biotine). Ces vitamines aident à décomposer glucides, lipides et protéines, qui fournissent l’énergie au corps. Elles prennent également en charge le système nerveux, aident à maintenir les muscles utilisés pour la digestion, et à garder la peau, les cheveux, les yeux, la bouche et le foie en bonne santé.
La seule vitamine du groupe B qu’elle ne contient pas, est la vitamine B12, mais certaines marques n’hésitent pas à en rajouter.

Levure de Bière : Diabète

Certaines études suggèrent que les suppléments de chrome peuvent aider les personnes ayant du diabète, à contrôler leurs niveaux de sucre. Les personnes atteintes de diabète, soit ne produisent pas assez d’insuline – une hormone nécessaire pour convertir les sucres, des amidons et autres nutriments en énergie – ou soit ne peuvent pas utiliser l’insuline que leurs corps produisent. Le chrome peut également réduire les niveaux de sucre dans le sang, améliorer la tolérance au glucose et réduire la quantité d’insuline nécessaire. Parce que la levure de bière est naturellement riche en chrome, les scientifiques pensent que cela peut aider à traiter l’hyperglycémie et ses complications.

Levure de Bière : Taux de cholestérol élevé

Quelques études suggèrent que la levure de bière peut aider à abaisser le taux de «mauvais» cholestérol (LDL) dans le sang et augmenter celui du «bon» cholestérol (HDL). Les chercheurs ne sont pas sûrs que ce soit en raison de sa teneur en chrome ou s’il s’agit d’une autre substance active : le sélénium. En effet, elle contient cet autre minéral essentiel aux bénéfices antioxydants, et qui offre une protection pour le système cardiovasculaire de par ses effets positif sur les taux de cholestérols.

Levure de Bière : Perte de poids

Bien que certaines études suggèrent que le chrome présent dans la levure de bière peut aider à réduire la graisse corporelle, la quantité de graisse perdue est faible par rapport à ce qui peut être perdu avec l’exercice et un régime alimentaire bien équilibré. Cependant, elle peut être utilisée comme un supplément de protéines (contient notamment tous les acides aminés essentiels) et pour augmenter l’énergie. Donc elle peut aider à maintenir un poids santé.

Levure de Bière : Autres utilisations

Au moins une étude a constaté que la levure de bière peut améliorer l’acné. Un autre elle liée à une réduction du risque d’un deuxième cancer de la peau. Une vaste étude préliminaire a révélé que la prise d’un complément alimentaire à base de levure de bière (EpiCor) peut aider à prévenir le rhume et la grippe.

Levure de Bière : Comment la consommer ?

levure de biere 2La levure de bière est disponible sous forme de poudre, de flocons, tablette, et les formes liquides.
Elle peut être prise en une à deux cuillères à soupe par jour et peut être ajouté à la nourriture (saupoudrer sur de la salade par exemple). Elle peut également être consommée sous forme de gélules à des doses supérieures à 3g (3000mg) par jour, que l’on peut répartir en 3 doses de 1g prises à chaque repas.

Levure de Bière : Précautions

Les compléments alimentaires peuvent avoir des effets secondaires ou interagir avec des médicaments. Vous devez les prendre uniquement sous la supervision de votre médecin.
Les effets secondaires de la levure de bière sont quasiment inexistant et généralement bénins, ils peuvent inclure des gaz.
Les gens qui ont des infections aux levures fréquentes ou qui sont allergiques à la levure devraient éviter d’en consommer.
Les personnes atteintes de diabète devraient parler à leur médecin avant de prendre de la levure de bière, car il pourrait interagir avec les médicaments pour le diabète et provoquer une hypoglycémie.
Les personnes atteintes de la maladie de Crohn devraient également parler à leur médecin avant de la prendre en tant que complément alimentaire.

Levure de Bière : Interactions possibles

Si vous êtes sous traitement avec l’un des médicaments suivants, vous ne devriez pas utiliser la levure de bière, sans consulter d’abord votre médecin :

  • Inhibiteurs de monoamine oxydase (IMAO) – La levure de bière contient une grande quantité de tyramine, une substance qui peut interagir avec les IMAO et provoquer une crise hypertensive. Une crise hypertensive est une augmentation très rapide et dangereuse de la pression artérielle qui peut provoquer une crise cardiaque ou un AVC. Les IMAO sont utilisés pour traiter la dépression et comprennent:

• phénelzine (Nardil)
• tranylcypromine (Parnate)
• La sélégiline (Ensam, Eldepryl)
• isocarboxazid (Marplan)

  • Mépéridine (Demerol) – Comme avec les antidépresseurs IMAO, la levure de bière peut également conduire à une crise de la pression artérielle élevée si elle est prise avec le Demerol, un médicament narcotique utilisé pour soulager la douleur.
  • Médicaments pour le diabète – La levure de bière peut abaisser le taux de sucre dans le sang. Lorsqu’elle est combiné avec des médicaments contre le diabète, la levure de bière pourrait augmenter le risque d’avoir une hypoglycémie. Si vous prenez des médicaments pour le diabète, parlez-en à votre médecin avant de vous supplémenter.

 

Références :

1/ J Amer Coll Nutr. 1998;17:548-555.
2/ Nutr Rev. 1998;56(9):266-270.
3/ Diabetes. 1997;46:1786-1791.
4/ Diabetes Metab. 2000; 26:22-27.
5/ Arch Surg. 1990;125:641-646.
6/ Iran J Public Health. 2013; 42(6):602-609.
7/ Acta Alimentaria. 1997;26:345-358.
8/ Urol Nurs. 2007;27(6):560-561.
9/ Biol Trace Elem Res. 1994;41:341-347.
10/ Urol Nurs. 2008;28(1):73-75.
11/ Arch Fam Med. 1999;8:386-390.
12/ Biosci Biotechnol Biochem. 2004 Jun;68(6):1185-1192.
13/ Urol Nurs. 2008 Feb;28(1):50-55.
14/ Rakel D. Rakel Integrative Medicine, 3rd ed. Philadelphia, Pa: Elsevier;2012;73.
15/ Diabetes Care. 1983;6:319-327.